top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurLauriane Negron

Sécurité à l'eau : Fanny nous parle de sa pratique du surf

Bien que le surf véhicule parfois une image de pratique "chill", c'est en réalité une activité sportive qui demande beaucoup d'engagement. A l'eau, il faut être concentré.e et prudent.e pour dompter les éléments mais aussi faire attention aux autres. Trop nombreux.ses sont les surfeuses et surfeurs qui ont eu des accidents à cause de la planche d'une ou d'un autre et certain.es utilisent désormais des protections à l'eau. C'est le cas de Fanny. Elle nous raconte son parcours mais aussi sa vision du surf.



  • Peux-tu te présenter : ton nom, prénom, âge et ce que tu fais dans la vie ?

Fanny Loustalet, 36 ans, Coach de vie pour les femmes qui veulent oser réaliser un projet de vie qui leur tient à coeur. J'habite à Anglet.

  • Depuis quand est-ce que tu fais du surf ?

Je surfe depuis bientôt 2 ans.

  • A quel endroit de la planète sont la plupart de tes sessions ?

Je surfe sur la côte atlantique française et espagnole.

  • Qu'est-ce que t'apporte cette pratique ?

Cette pratique m'apporte beaucoup de joie et d'apaisement. Quand tu vas à l'eau tu es obligée d'être à 100% dans le moment présent et d'être concentrée. Sinon l'océan te remet très vite à ta place! Hahah!

Ça me rend aussi fière de moi, car c'est pour moi un grand dépassement de ma zone de confort. J'ai toujours admiré les femmes qui surfent car c'est un sport très dur et dangereux. Pour moi l'eau est un élément puissant et chaque session m'apprend à dépasser mes peurs.

  • As-tu déjà eu des angoisses ou des appréhensions lors de certaines sessions ? A quoi sont-elles liées ?

Oui, je ressens toujours de l'appréhension avant d'aller à l'eau. J'ai le coeur qui se met à battre fort avant la session. L'océan est un milieu naturel hostile et changeant et à ça se rajoute la multitude de personnes toujours plus nombreuses à l'eau. Il y a donc deux facteurs importants que l'on ne maîtrise pas. C'est pour cela qu'il faut rester concentrée.

Je pense que mes angoisses sont aussi liées au fait que je commence tard ce sport. Quand on est enfant on se rend moins compte des dangers, on est plus dans le lâcher-prise, le fun et on est plus adroite. Heheh!

  • Aujourd'hui, tu pratiques avec un casque : pourquoi ? Comment est-ce que tu te sens quand tu le mets ?

Oui en effet, j'ai récemment décidé de porter un casque pour surfer car j'ai vu trop d'ami.e.s prendre des coups de planche sur la tête (que ça soit leur planche ou celle des autres). Ils ressortent avec des balafres de dérives pour les plus chanceux et des traumas crâniens pour les moins chanceux... Je trouve ça vraiment dommage!! Car tout ça pourrait être évité en portant un casque à 30€.

Quand je le mets, je me sens tellement mieux! Je me sens protégée. Evidemment c'est pas glamour. Mais étant auto-entrepreneure je ne peux pas me permettre de prendre des risques inutiles juste pour une question de style...

  • Qu'est-ce que tu conseillerais à des filles qui ont les mêmes appréhensions que toi ?

Pour les filles qui ont des appréhensions comme moi, je leur conseille de prendre des cours de natation et d'apnée.

Des cours de sauvetage côtier aussi peut rassurer. Et de ne jamais aller seule à l'eau.

Je vais bientôt faire des sessions d'hypnose et d'EMDR pour calmer ma peur de l'eau. Je pense que ça va m'aider.

Mais vraiment le port du casque est très rassurant. C'est hyper agréable car ça protège du vent et du froid. Le casque de Décathlon est très doux à l'intérieur et molletonné. Bonheur.

45 vues0 commentaire

Kommentare


bottom of page